Turquiboulette

Bonjour à tous,

Cela fait maintenant 4 semaines que nous sommes en Turquie et on avait bien envie de vous donner de nos nouvelles. C’est la première fois de notre voyage que nous restons aussi longtemps dans un pays alors nous profitons de ce jour de pause pour revenir sur le début de notre aventure turque.

 

Quelques jours après notre passage de frontière (le 24 mai) , nous sommes arrivés à Istanbul, ouah! On nous avait averti, l’arrivée à Istanbul c’est chaud! Et bien c’est vrai! En gros c’est comme rouler à vélo sur 50 km de périph parisien en heure de pointe: klaxons, sueurs froides et sensations garanties! Nous étions bien contents d’arriver chez notre hôte warmshower Burak pour un petit apéro et une charmante soirée. Le lendemain, Burak nous a gentiment accompagné à l’aéroport pour faire une surprise à la famille de Lucie, venue nous rejoindre pour une semaine de vacances.
La semaine à Istanbul en famille était super : retrouvailles , visite (et redécouverte pour nous deux) de cette superbe ville, balades, discussions, dégustation de mets locaux et jeux.
Après le départ de la famille de Lucie, nous sommes retournés quelques jours chez Burak et avons bien profité de lui et de sa famille. Ils ont été très accueillants avec nous, nous avons eu des échanges très intéressants, gouté un plat typique kurde et on a même vu Saturne à travers le télescope de Burak !
Mais il fallait bien repartir ! Les au-revoirs ont été assez émouvants. Nous sommes repartis regonflés de cette pause et prêts à traverser ce grand pays qu’est la Turquie. Le frère de Burak nous a gentiment accompagné (à vélo bien sûr !) dans le centre d’Istanbul où nous avons pris le ferry pour passer en Asie !! Ça y est nous avons changé de contient ! Nous avons encore pédalé 30 km sur le bord asiatique pour sortir d’Istanbul. À 16h30, alors que nous regardions notre route sur la carte, un homme d’une quarantaine d’années nous a abordé pour nous demander notre trajet. Après une minute, il nous a proposé de venir dormir chez lui, précisant que sa femme parlait anglais… C’est donc ça l’hospitalité turque! Nous avons déjà été accueillis dans une famille turque avant Istanbul mais cette invitation aussi rapide nous a scotché ! Nous avons donc passé une très bonne soirée avec Emrah et Ebru puis avons repris la route le lendemain midi.
L’itinéraire que nous avons choisi en Turquie est celui le long de la côte de la mer Noire. Avec avoir rejoint Sile, nous sommes passés par Agva, Kandira, Karasu, Eregli. La route est relativement vallonnée, faisant chauffer nos petits mollets. Un peu avant Eregli, nous avons rencontré Tom, un cyclo belge en voyage sur la route de la soie pour 6 mois. Nous avons pédalé une journée et bivouaqué avec lui. Ensuite, nous avons quitté la côte pour une semaine de petites montagnes. Nous sommes passés par Devrek, Karabuk, Kastamonu, Boyabat, Vezirkopru avant de redescendre sur Samsun. Loin des grandes routes et sites touristiques, nous rencontré plusieurs familles turques qui nous ont ouvert leur porte, discuté avec des gens sur le bord de la route et vu de très beaux paysages.
C’est un vrai plaisir de rester plusieurs semaines dans le même pays, d’avoir le temps de s’imprégner de la culture et de rencontrer des personnes du coin. Depuis notre arrivée en Turquie, Pierre apprend les rudiments du turc, ce qui nous permet de nous faire comprendre et d’avoir des échanges avec les gens que nous rencontrons. Les signes de gentillesse et d’hospitalité sont nombreux : klaxons d’encouragement sur la route, coucou dans la rue, invitations multiples à boire le thé , trois tomates offertes pour un pain acheté, pause discussions dans une station service… Nous sommes actuellement en période de Ramadan et nous avons été plusieurs fois invités à partager l’Iftar (repas du soir pendant lequel le jeûne est rompu), parfois suivi d’une invitation à dormir sur place (on doit faire de la peine avec notre tente!) Un jour, un policier nous a accosté sur la route pour nous inviter à déjeuner dans un restaurant alors que lui jeûnait ! Vous l’aurez compris, les petites attentions et anecdotes sont nombreuses et comblent nos journées de vélo et notre soif de découverte. Enfin cela demande beaucoup d’énergie donc certains soirs, nous sommes bien contents de poser notre tente dans un endroit plus isolé.
Si vous souhaitez savoir comment se passe une journée de vélo type, on a fait un enregistrement audio pour la classe de CM1, onglet classe CM1 de ce blog. C’est à titre indicatif, toutes les journées ne se passent pas comme ça bien sûr.
Voici donc les nouvelles fraîches du jour. Cet après-midi nous allons visiter la ville de Samsun, son décathlon et nous concentrer sur nos futures demandes de visa. Et les prochaines nouvelles seront sous format audio (chic!)
Et comme nous sommes joueurs, nous finissons cet article par un petit jeu. Un certain nombre de mots sont semblables en turc et en français. Ci-dessous une liste de mots turcs, à vous de retrouver leur équivalent français ! (Petite aide linguistique : le ş se prononce ch ; le ö se prononce eu ; le ü se prononce u ; le u se prononce ou)
Akü
Baraj
disleksi
Duş
Dublaj
kamyon
Kuaför
otobüs
Pantalon
Römork
 şantiye
şoför
Etc,…. Il y en a énormément.
A tout bientôt !
Les petits mollets
Et dans les jours à venir nous ajouterons quelques photos.
Publicités

Une réflexion sur “Turquiboulette

  1. C est Toujours un grand plaisir de suivre vos pérégrinations..et
    Que de magnifiques photos…bises et continuez votre belle route germain stan family

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s